• Grandes marées de fin janvier et début février 2018 en Manche

     

     

     

    Grandes marées de fin janvier et début février 2018 en Manche

     

     

    Les grandes marées sont de retour sur les côtes de Normandie

     

    Grandes marées de fin janvier

     

     

    Les journées de grandes marées :

    Dès le mercredi 31 janvier avec un coefficient de 99 et 103

    Le jeudi 01 février avec un coefficient de 107 et 109

    Le vendredi 02 février avec un coefficient de 109 et 108

    Le samedi 03 février avec un coefficient de 106 et 103

     

    grandes marées de fin janvier

    Mercredi 31 janvier 2018 

     

    -A Ouistreham :   pleine mer à 10h18 et basse mer à 17h47

    -A Saint Vaast la Hougue :   pleine mer à 9h21 et basse mer à 16h45

    -A Cherbourg :   pleine mer à 8h31 et basse mer à 15h30

    -A Omonville la Rogue :   pleine mer à 8h18 et basse mer à 15h09

    -A Dielette :   pleine mer à 7h20 et basse mer à 14h10

    -A la Pointe d’Agon :   pleine mer à 7h00 et basse mer à 14h23

    Îles Chausey (Grande Île) :   pleine mer à 6h56 et basse mer à 14h06

    Baie du Mont Saint Michel-Granville :   pleine mer à 6h54 et basse mer à 14h13

     

    Jeudi 01 février 2018   

     

    -A Ouistreham :   pleine mer à 11h07 et basse mer à 18h40

    -A Saint Vaast la Hougue :    pleine mer à 10h06 et basse mer à 17h37

    -A Cherbourg :   pleine mer à 9h22 et basse mer à 16h20

    -A Omonville la Rogue :   pleine mer à 9h09 et basse mer à 15h58

    -A Dielette :   pleine mer à 8h10 et basse mer à 15h00

    -A la n Pointe d’Agon:   pleine mer à 7h50 et basse mer à 15h18

    Îles Chausey (Grande Île) :   pleine mer à 7h47 et basse mer à 15h00

    Baie du Mont Saint Michel-Granville :  pleine mer à 7h44 et basse mer à 15h05

     

    Vendredi 02 février 2018   

     

    -A Ouistreham :   pleine mer à 11h54 et basse mer à 19h26

    -A Saint Vaast la Hougue :    pleine mer à 10h51 et basse mer à 18h23

    -A Cherbourg :   pleine mer à 10h10 et basse mer à 17h06

    -A Omonville la Rogue :   pleine mer à 9h56 et basse mer à 16h45

    -A Dielette :   pleine mer à 8h56 et basse mer à 15h47

    -A la Pointe d’Agon :   pleine mer à 8h36 et basse mer à 16h06

    Îles Chausey (Grande Île) :  pleine mer à 8h33 et basse mer à 15h48

    Baie du Mont Saint Michel-Granville :  pleine mer à 8h30 et basse mer à 15h53

     

    Grande marée de fin janvier

     

    Samedi 03 février 2018

     

    -A Ouistreham :   basse mer à 7h45 et pleine mer à 12h38

    -A Saint Vaast la Hougue :    pleine mer à 11h36 et basse mer à 19h05

    -A Cherbourg :   pleine mer à 10h54 et basse mer à 17h49

    -A Omonville la Rogue :   pleine mer à 10h40 et basse mer à 17h28

    -A Dielette :   pleine mer à 9h40 et basse mer à 16h31

    -A la Pointe d’Agon :   pleine mer à 9h18 et basse mer à 16h48

    Îles Chausey (Grande Île) :  pleine mer à 9h15 et basse mer à 16h30

    Baie du Mont Saint Michel-Granville :  pleine mer à 9h12 et basse mer à 16h35

     

    Dimanche 04 février 2018 

     

    -A Ouistreham :   basse mer à 8h23 et pleine mer à 13h20

    -A Saint Vaast la Hougue :    basse mer à 7h22 et pleine mer à 12h20

    -A Cherbourg :   pleine mer 11h35 et basse mer à 18h29

    -A Omonville la Rogue :   pleine mer à 11h20 et basse mer à 18h09

    -A Dielette :   pleine mer à 10h22 et basse mer à 17h11

     

     

    Pour ces journées de grandes marées, retrouvez les horaires sur le site Maree.info de ces endroits propices à la pêche à pied :

    A Ouistreham               A Saint Vaast la Hougue              A Cherbourg             A Omonville la Rogue

    A Dielette       A la Pointe d’Agon        Îles Chausey (Grande Île)     Baie du Mont Saint Michel-Granville  

     

    Pas de grosse chaleur en prévision ces prochains jours puisque les températures sont à peu près de saison. Prenez tout de même garde aux coquillages abîmés, qu’il vaut mieux laisser sur place. Quel que soit le temps, ne consommez jamais de coquillages sans vous êtes renseignés au préalable sur le classement sanitaire du site de pêche.

     

    grandes marées de fin janvier

     

    La préfecture de la Manche l’a annoncé ce jeudi 18 janvier 2018.

    Plusieurs zones sont interdites à la pêche à pied en 2018. En détails :

    Il ne sera pas possible de pêcher à pied partout dans la Manche cette année. Ce jeudi 18 janvier 2018, la préfecture a fait le point sur les zones où des restrictions existent.

    De nombreuses restrictions

    Ainsi, les bivalves fouisseurs (coques, palourdes…) ne pourront être pêchés entre le vendredi 1er juin et le lundi 31 décembre 2018 sur le littoral de Brévands, Montmartin-sur-Mer, Hauteville-sur-Mer et Annoville (Manche). La raison : la dégradation régulière de la qualité des eaux littorales à cette période.

    Ces mêmes coquillages ne peuvent être pêchés dans le sud de la Baie du Mont-Saint-Michel, à partir des pêcheries situées au sud de Champeaux. Sont concernées les villes de Champeaux, Saint-Jean-le-Thomas, Dragey-Ronthon, Genêts, Beauvoir et le Mont-Saint-Michel.

    Interdiction à Granville et dans la baie des Veys

    Tous les coquillages sont interdits à la pêche à la pointe du Roc à Granville.

    La pêche des coques est interdite à certaines périodes de l’année dans la baie des Veys.

    Des prélèvements sont régulièrement effectués pour surveiller la qualité des eaux littorales. Ils peuvent amener à la fermeture à la pêche des zones concernées. Pour connaître les résultats des contrôles sanitaires réalisés par l’Agence régionale de santé.

     

    Il y a les mollusques qui vivent dans le sable (coques, palourdes, praires, couteaux) et ceux qui vivent sur les rochers (berniques, moules…). Ceux qui vivent dans le sable sont des filtreurs. En principe, on peut les repérer grâce à deux petits trous correspondant aux deux siphons qui leur permettent de se nourrir et de respirer. Il ne faut pas confondre avec le trou accompagné d’un tortillon qui révèle la présence du ver arénicole. On peut pratiquement tout pêcher : araignée, tourteau, homard, étrille. Mais il ne faut pas rêver, il faut connaître les bons coins.

     

    Les 10 commandements du pêcheur à pied respectueux

     

    – Consulter la météo, les coefficients, les horaires de marée avant toute sortie sur le littoral

    – Ne pas sortir seul et informer ses proches sur ses intentions (heure de départ et si possible de retour) et ne pas laisser les enfants sans surveillance

    – De ne pas partir sans un moyen de communication pour alerter les secours (18 : sapeurs-pompiers, 112 : numéro d’urgence européen et 196 : CROSS) ;

    – De rester à proximité d’un point de repli et de conserver un point de repère visuel sur le littoral (la marée peut considérablement modifier la perception du littoral).

    -Replacer au même endroit le caillou qu’il a soulevé c’est le B.A. BA du pêcheur à pied. Il en va de la vie des organismes qui vivent dessus et en dessous. Si on chamboule tout, il faut attendre trois ans pour que la vie reprenne ses droits.

    -Sacs plastiques, mégots, bouteilles. L’estran n’étant pas une poubelle, c’est bien de ne rien laisser derrière soi. Le milieu en fait les frais.

    -Éviter de labourer le sable ou la vase avec des ustensiles disproportionnés du genre pelle, râteau, pioche, ravageur ou tamis. Pour la palourde, par exemple, une fourchette ou une cuiller font l’affaire.

    -Récolter que ce que l’on va manger. Conserver uniquement les plus beaux spécimens et remettre délicatement à l’eau les individus les plus petits. Cela évite de gaspiller. Conserver sa pêche dans un endroit frais et la consommer rapidement.

    -Respecter les tailles c’est permettre aux coquillages et crustacés d’atteindre leur taille adulte pour qu’ils puissent se reproduire. Ainsi, vos enfants, futures générations de pêcheurs à pied profiteront eux aussi des joies de la grande marée.

    –La pêche dans les concessions (huîtres et moules) est soumise à des réglementations qui diffèrent en fonction des départements, il est par conséquent préférable d’avoir l’accord préalable des professionnels. Voir l’arrêté ici.

     

    Il est généralement admis que l’activité de pêche à pied recoupe « l’ensemble des techniques de pêche qui sont pratiquées sans l’emploi d’une embarcation sur le rivage et sur les rochers et îlots, par des pêcheurs se déplaçant essentiellement à pied ». Le produit de cette activité de pêche est destiné à la consommation exclusive du pêcheur et de sa famille. Sont interdits la vente et l’achat des espèces pêchées.

    Pour autant la pêche à pied obéit à des lois qu’il est utile de rappeler, pour éviter des déconvenues…

     

    Attention à l’arrêté du 03 février 2016

    Arrêté pêche à pied : Engins de pêche autorisés, périodes de pêche et quantités autorisées par espèce.

     

     


     

    Pensez à remettre les cailloux à leur place, et ne prélever que vos besoins nourriciers personnels.

     

    Calendrier des grandes marées de 2018

     

     

    Lebosco

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.