• Paradeep, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt !

     

     

     

    Paradeep, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt !

     

     

    La voie d’eau dans un bateau, avec l’incendie, est la pire des avaries qui puisse arriver. Sauf s’il s’agit d’un petit trou pouvant être obstrué par un pinoche, c’est le naufrage assuré. On peut essayer de colmater avec différents objets mous en tissu, plastique etc.., mais cela reste illusoire.

     

    paradeepParadeep : l’invention d’Alain Malardé qui peut sauver votre bateau en cas de voie d’eau

     

    L’objet destiné aux marins en détresse se déploie en un clin d’œil. Simple comme bonjour ? « Presque, sourit Alain Malardé. Ce système est simple comme les bonnes idées ».

    Testé et approuvé en juin dernier à Port-Louis, le Paradeep, imaginé par le Lorientais Alain Malardé avec le concours de Gwénaël Le Maguer, ingénieur chargé des projets nautisme et construction navale à l’Université de Bretagne-Sud, cherche aujourd’hui un développement industriel.

     

    Les risques sont évidents :

    Talonnage sur une roche, abordage par un autre bateau, collision en mer avec un tronc d’arbre, un container perdu par un cargo ou tous autres objets flottants, rupture d’une vanne passe coque, projection à bord d’un matériel mal arrimé par gros temps. Bon nombre de bateaux ont sombré par voie d’eau.

     

    Le Paradeep permet d’y remédier en colmatant la voie d’eau par l’intérieur du bateau par une personne seule. Le Paradeep ressemble un petit peu à un parapluie. Deux brevets dont un à l’international ont été déposés et un prototype construit et testé. Le produit est maintenant conceptualisé en attendant qu’un industriel prenne en charge sa fabrication. A la suite de quoi sa commercialisation ne devrait pas poser de problèmes.

     

    paradeep

     

    Principe :

     

    Le dispositif est composé d’une coupole en caoutchouc renforcée par des baleines intégrées au moulage de la coupole.

    Ces baleines plus épaisses que la coupole permettent à l’ensemble de se replier sur lui-même en position fermée, comme un parapluie.

    La coupole en caoutchouc moulée en une seule pièce, comprend en son centre un renfort cylindrique fileté en caoutchouc, moulé avec la coupole permettant d’y visser un manche fileté. Ce renfort cylindrique peut aussi être une bague rapportée.

    Le renfort cylindrique fileté débouchant, permet au manche fileté de passer au travers de la coupole et son extrémité permet de traverser la coque du bateau par la voie d’eau.

    La coupole du système passée à l’extérieur du bateau assure l’obturation de la voie d’eau par son effet de ventouse en contact avec la coque du bateau.

    Le dispositif est composé d’un manche en bois ou autre matériau composite, fileté sur toute sa longueur, afin qu’une extrémité vienne se visser dans le centre renforcé de la coupole en le traversant entièrement.

    L’autre extrémité du manche reçoit une vis de type papillon qui se vissera le long du manche lorsque la coupole sera passée à l’extérieur du bateau, pour venir se positionner et se fixer sur la coque intérieure du bateau afin d’assurer la solidité de l’ensemble.

    La vis papillon est pourvue de deux ailettes repliables en position fermée, et comporte des moyens de butée empêchant le pliage des ailettes dans la direction opposée de la coupole.

    Les ailettes de longueurs variables, selon la taille du système, ont une longueur au moins.

    égale à la moitié du diamètre inférieur de la coupole hémisphérique. Ces ailettes assurent le blocage contre la paroi intérieure du bateau.

    L’extrémité du manche sera terminée par une partie plus épaisse assurant une meilleure prise en main de l’utilisateur en interdisant la sortie de la vis papillon.

     

    paradeep

     

    Mode d’emploi :

     

    Paradeep d’un maniement très simple comme un parapluie.

    Saisir le dispositif d’une main par le manche, de l’autre main libérer la garcette qui maintient le système fermé, et tenir fermement le dispositif à l’emplacement de la garcette. Introduire le dispositif dans la voie d’eau en le maintenant par le manche.

    Sitôt le dispositif passé à l’extérieur de la coque, tirez le vers vous tout en vissant la vis papillon vers la paroi intérieure du bateau. Vissez la vis papillon jusqu’à ce que les ailettes soient en contact avec la partie intérieure du bateau. C’est ainsi que le dispositif sera en place pour aveugler la voie d’eau.

    Il ne s’agit pas d’une réparation définitive, mais s’un simple colmatage provisoire qui devra rester sous surveillance permanente jusqu’à l’arrivée au port ou des secours.

     

     

    Alain Malardé espère désormais concrétiser l’industrialisation du Paradeep en 2017. J’aimerais que cette invention soit développée et construite à Lorient, chez Plastimo. Ils sont en phase de réflexion. Ça m’embêterait d’être obligé d’aller jusqu’en Chine pour le construire. Eux ne disent jamais non… »

     

    ActuNautiques

    Lebosco

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.