• Ils brûlent un drakkar dans la pure tradition celtique

     

     

     

    Ils brûlent un drakkar dans la pure tradition celtique

     

     

    L’archipel des Shetland

     

    Sur les Shetland, il se raconte des histoires de pêcheurs ou de grands buveurs bourrus, d’hommes du Nord aux larges épaules ou de travailleurs de la terre, et de mers violentes et malfaisantes. Des histoires sur les vikings et les porteurs de flambeaux connus sous le nom de guizers, qui repoussent l’obscurité menaçante, et l’alcool qui tue le froid. La plupart de ces histoires sont soit très exagérées, soit inventées, mais l’enthousiasme avec lequel elles se racontent, donnent envie de les voir de ses propres yeux. Voir le feu et les vikings, mais surtout rencontrer les habitants des îles qui peuplent ses histoires.

     

     

    Les Shetland, habitées depuis 3 000 av. J.-C., furent envahies par les vikings en 800 et annexées par les Écossais en 1471 comme part de la dot d’une princesse danoise. Durant la plus grande partie des XVIe et XVIIe siècles, les îles faisaient commerce avec les marchands allemands de la Ligue hanséatique et, bien qu’officiellement écossaises, chérissaient une culture bien distincte de celle du continent. En 1707, avec la signature de l’union entre l’Angleterre et l’Écosse, les îles devinrent officiellement britanniques et les marchands hanséatiques furent jetés dehors. Peu à peu, et probablement à contrecœur, les Shetland devinrent une part de l’État britannique.

     

     

    Up Helly Aa (la « fête du feu »), ancienne fête viking devenue le plus grand festival du feu de Grande-Bretagne, a lieu le dernier mardi de janvier. Si d’autres villes d’Écosse célèbrent également cette ancienne fête nordique, c’est à Lerwick qu’elle est la plus grandiose.

    Ce festival du feu destiné à hâter le retour du soleil est inspiré des rites vikings de Scandinavie. Ce peuple a en effet dominé les îles Shetland pendant des siècles, y laissant de nombreux vestiges.

     

     

    Chaque année, le spectacle est toujours aussi magique. Les festivités sont préparées plusieurs mois à l’avance. Des centaines de costumes vikings en peau de bête sont soigneusement confectionnés, et l’originalité de la fête est un véritable drakkar construit pour l’occasion. De nombreuses processions au flambeau suivent l’arrivée de ce drakkar, lequel est ensuite brûlé. Et comme le veut la tradition, un habitant est promu au rang de viking pour présider la cérémonie du feu.

    Cette cérémonie viking se clôture par un embrasement spectaculaire, au cours duquel flambeaux et étendards symbolisent les drakkars en feu. 800 torches enflammées sont jetées sur un bateau.

     

     

    Retour sur le festival « Up Helly Aa »

     

    Les vikings sont de retour !  Le festival « Up Helly Aa », organisé chaque dernier mardi de janvier depuis plus de 30 ans, attire de plus en plus d’adeptes. En effet, des milliers de personnes se sont retrouvées dans les rues de Lerwick, mardi 31 janvier 2017, afin de poursuivre cette tradition. A l’origine, les habitants des îles Shetland, situés entre l’Ecosse et la Norvège, entendaient créer un contrepoids culturel aux festivités de Noël et du Nouvel an.

     

    Le festival « Up Helly Aa » est l’une des fêtes du feu les plus spectaculaires au monde. Et l’engouement est tel que la clôture du festival, a même été diffusée en direct sur Internet. A l’image du Puy du Fou, du Muséoparc d’Alésia en Bourgogne ou encore du festival inter-celtique de Lorient mais aussi du succès de la marche de sainte Geneviève à Paris, la tendance en Europe est bel et bien de renouer avec nos patries charnelles.

     

     

    Lerwick, capitale des Shetland, en Écosse.

     

    Neil Robertson se tient à la proue de son drakkar, le regard perdu dans le lointain. Une barbe hirsute encadre son visage rougi par la chaleur de milliers de torches, et les plumes de corbeau qui ornent son casque tremblent doucement dans la brise. Les hommes qui portent les torches braillent tant qu’ils peuvent, ivres de joie et de whisky, qu’ils gardent par devers leurs tuniques. Ils se rassemblent soudain en un grand cercle flamboyant autour du drakkar, emplissant la nuit d’une épaisse fumée âcre. Certains de ces hommes, comme Robertson, sont vêtus à la mode des vikings… d’autres se sont habillés en femmes, en Tortues Ninja, ou en Power Rangers.

     

     

    La foule crie vers son homme, scandant son nom et l’appelant à accomplir ce qu’ils sont tous venus voir. Malgré cela, Robertson reste sourd à leurs appels. Il demeure silencieux et son esprit semble ailleurs. Il est euphorique tout autant qu’incrédule. Cela fait quinze ans qu’il attend de vivre ce moment. Quinze années durant lesquelles il a vu un nombre incalculable d’autres hommes passer par là avant lui, et aujourd’hui, c’est son tour.

     

     

    Les grondements de la foule vont crescendo. Le roulement des torches anime la mer de feu, mais Robertson s’accroche à cet instant quelques secondes de plus. Il ne peut se résoudre à le laisser lui échapper.

    Puis, il lève sa hache. Les cris s’arrêtent. De tous côtés, les torches s’abaissent. L’air est amer et saturé de paraffine, lourd du souffle de la foule. C’est l’accomplissement de quinze longues années.

     

     

    Le festival Up Helly Aa est célébré chaque année le dernier mardi de janvier à Lerwick, la capitale des Shetland, un archipel écossais subarctique se situant à environ 160 km au nord-est du continent. C’est le plus important festival du feu d’Europe et il accueille de tapageuses processions regroupant jusqu’à un millier de participants, vêtus de costumes élaborés. Bien que la connotation viking du festival soit très marquée, c’est en vérité une célébration relativement moderne. Elle marque la fin de la saison de Yule et est née des folles célébrations de fin d’année qui avaient lieu dans les îles au début du XIXe siècle. En effet, son nom, Up Helly Aa, se rapporte en vieux norrois à la fin de la période des fêtes de fin d’année.

     

     

     

    Sources: http://www.uphellyaa.org/     http://www.breizh-info.com/

    Lebosco

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.