• Näutil jette un œil sur le bunker de Siouville, et le ferme

     

     

     

    Näutil jette un œil sur le bunker de Siouville, et le ferme

     

     

    Une fresque qui change au fil du temps ? Voilà un parti pris rare et audacieux ! On le doit à Naütil, l’artiste à l’origine de cet œil géant si intriguant.

     

    Cet œil géant observant la mer depuis un bunker de la Seconde Guerre mondiale avait surpris et émerveillé tout le monde. Eh bien figurez-vous que l’intérêt et l’enthousiasme suscités par cette œuvre d’art ne sont pas près de se tarir : nous venons en effet d’apprendre que l’œil s’était tout simplement fermé !

     

    Souvenez-vous, à l’origine, ce graff réalisé sur une plage de Siouville-Hague à quelques brasses de Diélette en Basse-Normandie, c’était ça :

     

    nautil-1Crédit photo : Cyrille Corlays / aerosoleil

     

    Cyrille Corlays (alias Näutil), l’artiste à qui l’on doit cette surprenante fresque, avait à l’époque expliqué le sens de sa démarche :

    « Un beau jour, l’envie de prendre rendez-vous avec la grande marée a pris forme.

    Une rencontre, entre les éléments et la création, la nature et l’homme. Alors, un matin, la course fut lancée. Avant la fin du jour, peindre le blockhaus. Donner existence à l’œil qui regarde la mer, interaction, va-et-vient comme le font les vagues entre elles et la terre. »

     

    nautil-2Crédit photo : Cyrille Corlays / aerosoleil

     

    Cette œuvre, pour le moins inattendue, poétique et créative, avait alors provoqué des milliers de commentaires surpris et admiratifs. Näutil, Cyrille Corlays aurait pu s’en contenter, en rester là et se satisfaire du succès obtenu. Pourtant, il a fait un tout autre choix : il a décidé de modifier son œuvre !

     

    Désormais, The Eye n’est plus un œil ouvert… mais un œil fermé. Regardez :

     

    nautil-4Crédit photo : Cyrille Corlays / aerosoleil

     

    Pourquoi un tel geste ? Näutil s’est expliqué sur sa page Facebook :

    « Tout ce qui est immobile meurt, et la vie finalement, ce n’est rien d’autre que le mouvement. Tout change, tout se transforme et rien ne dure à l’identique, que ça soit la météo, les sentiments, l’Histoire. C’est porté par cette logique naturelle que j’ai décidé de fermer l’œil. »

     

    nautil-1Crédit photo : Cyrille Corlays / aerosoleil

     

    « L’œil avait pour vocation d’amener à la fois un peu de poésie à ce bâtiment chargé de symbole : il regardait et était regardé par la mer, et cette valse au milieu des vents et des marées me semblait contenir toute la puissance poétique de ce lieu semi sauvage. »

     

    nautil-3Crédit photo : Cyrille Corlays / aerosoleil

     

    « En effaçant ce graff je voulais un peu interroger le rapport au temps, le ‘j’irais voir, j’irais faire demain’, poser la question de l’immédiateté d’un désir, que ce soit de nature ou autre chose qui étofferait l’âme, et qu’on remet à plus tard (je sais que plein de gens ont eu envie d’aller le voir et ont reporté à plus tard, que ce soit pour d’autres graffes que le mien d’ailleurs). Repenser le temps et ce qu’on en fait, c’est essayer de remettre en route des mouvements grippés par l’habitude, et qui nous empêchent de voir la poésie, de faire des choses qui la nourrissent. »

     

    Transformer une œuvre qui vous avait valu tant de succès est un choix particulièrement audacieux. Mais donner du sens et de la vie à son travail, voilà probablement le meilleur service que l’on peut rendre à l’art et à ceux qui l’aiment.

     

    Naütil a fermé son œil pour mieux ouvrir celui des autres : merci et bravo !

    Axel Leclercq

     

    D’autres Bunkers qui ont retrouvé de l’éclat et des couleurs :

     

    bunkers-6Près de Dunkerque

     

    bunkers-1Près de Mers les Bains

     

    et d’autres :

     

    bunkers-5

     

    bunkers-2

     

    bunkers-3

     

    et celui d’Urville Nacqueville dans la Manche

     

    bunkers-4

     

    Lebosco

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.