• Grandes marées de septembre les 17, 18, 19 et 20

     

     

     

    Grandes marées de septembre les 17, 18, 19 et 20

     

     

    Retour des grandes marées sur les côtes de Normandie, pendant quatre jours. Les coefficients de marée atteindront 104-108 le samedi 17, 110-111 le dimanche 18, 111-108 le lundi 19 et 105-100-le mardi 20 septembre 2016.

     

    Quel plaisir de ramasser les coquillages sur la plage et de déguster le fruit de ses efforts le jour même, alors voici ces quelques conseils pour ce nouvel épisode de grande marée en Normandie.

    Appel à la prudence pour les usagers de la mer…

     

    Consulter le site de   Météo France  avant d’y aller !

     

    pêche à pied

     

    Pour les baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs, il est demandé d’être particulièrement vigilant aux phénomènes météo, notamment sur les plages et l’estran, la partie de la plage située entre les limites extrêmes des plus hautes et des plus basses marées. Il est fortement recommandé lors de ces grandes marées :

     

    • de consulter avant toute sortie en mer ou sur le littoral la météo, les coefficients et horaires de marée, et si nécessaire, de se faire expliquer ce que cela implique concrètement
    • de ne pas sortir seul et d’informer ses proches de ses intentions au préalable (lieu, heure de départ et si possible de retour)
    • de disposer d’un moyen de communication pour alerter les secours (téléphone portable ou VHF)
    • de rester à proximité d’un point de repli et de conserver un point de repère visuel sur le littoral. En montant, la marée peut modifier considérablement la perception de l’environnement.

     

    Composer le n°196 pour alerter le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) de tout problème grave dont vous êtes victime ou témoin. Le piège des grandes marées, la liste des personnes noyées ou secourues est longue.

     

    Comprendre les marées (2)

     

    Les horaires des marées et les coefficients en Normandie

     

    Samedi 17 septembre 2016

     

    • Au Havre (Seine-Maritime), la première pleine mer est prévue à 11h58 avec un coefficient de 104, la première basse mer à 19h08.
    • À Ouistreham (Calvados), la première pleine mer est prévue à 11h51 pour un coefficient de 104, la basse mer à 19h12.
    • À Cherbourg (Manche), la mer sera basse à 4h25 du matin, puis elle sera haute à 10h01 avec un coefficient de 104. La deuxième basse mer est prévue à 16h47, la deuxième pleine mer à 22h19 pour un coefficient de 108.
    • À Diélette (Manche), la mer sera basse à 03h10 avec un coefficient de 104, puis elle sera pleine à 08h51. La deuxième basse mer est prévue à 15h30, la pleine mer à 21h10 pour un coefficient de 108.

     

    Dimanche 18 septembre 2016

     

    • Au Havre (Seine-Maritime), la première pleine mer est prévue à 00h15 pour un coefficient de 108, la première basse mer à 7h31. La mer sera haute une deuxième fois à 12h41 avec un coefficient de 110. Elle sera basse à 19h53.
    • À Ouistreham (Calvados), la première pleine mer est prévue à 00h08 pour un coefficient de 108, la basse mer à 7h35. La mer sera à nouveau haute à 12h34 pour un coefficient de 110, puis basse à 19h56.
    • À Cherbourg (Manche), la mer sera basse à 05h08, puis elle sera haute à 10h44 avec un coefficient de 110. La deuxième basse mer est prévue à 17h30.
    • À Diélette (Manche), la mer sera basse à 03h53 avec un coefficient de 110, puis elle sera pleine à 09h31. La deuxième basse mer est prévue à 16h13, la pleine mer à 21h51 pour un coefficient de 111.

     

    Lundi 19 septembre 2016

     

    • Au Havre (Seine-Maritime), la première pleine mer est prévue à 00h58 avec un coefficient de 111, la première basse mer à 8h13. La mer sera haute une deuxième fois à 13h23 avec un coefficient de 111. Elle sera basse à 20h34.
    • À Ouistreham (Calvados), la première pleine mer est prévue à 00h52 pour un coefficient de 111, la basse mer à 8h18. La mer sera à nouveau haute à 13h17 pour un coefficient de 111, puis basse à 20h37.
    • À Cherbourg (Manche), la mer sera basse à 05h51 avec un coefficient de 111, puis elle sera pleine à 11h25. La deuxième basse mer est prévue à 18h12, la pleine mer à 23h45 pour un coefficient de 108.
    • À Diélette (Manche), la mer sera basse à 04h35 avec un coefficient de 111, puis elle sera pleine à 10h12. La deuxième basse mer est prévue à 16h55, la pleine mer à 22h33 pour un coefficient de 108.

     

    Mardi 20 septembre 2016

     

    • Au Havre (Seine-Maritime), la première pleine mer est prévue à 01h42 avec un coefficient de 108, la première basse mer à 8h53. La mer sera haute une deuxième fois à 14h06 avec un coefficient de 105. Elle sera basse à 21h14.
    • À Ouistreham (Calvados), la première pleine mer est prévue à 01h36 pour un coefficient de 108, la basse mer à 8h57. La mer sera à nouveau haute à 13h59 pour un coefficient de 105, puis basse à 21h16.
    • À Cherbourg (Manche), la mer sera basse à 06h32 avec un coefficient de 105, puis elle sera pleine à 12h06. La deuxième basse mer est prévue à 18h54.
    • À Diélette (Manche), la mer sera basse à 05h18 avec un coefficient de 105, puis elle sera pleine à 10h54. La deuxième basse mer est prévue à 17h38, la pleine mer à 23h16 pour un coefficient de 100.

     

    Retrouvez les horaires pour ces grandes marées sur le site Maree.info

     

    Comprendre les marées (1)

     

    La plupart des habitants du littoral savent qu’il vaut mieux s’abstenir de ramasser les coquillages lors d’une vague de chaleur : la température élevée de l’eau concentre la pollution, et les premières victimes sont les coquillages filtreurs (huitres, moules, petoncles…) que l’on retrouve sur les côtes. Ces coquillages filtrent l’eau de mer pour en tirer les éléments nécessaires et retiennent par la même occasion les bactéries, virus et polluants présents.

    Cependant, trop peu d’adeptes de la pêche à pied savent que les fortes pluies et les situations de tempête peuvent aussi jouer un rôle néfaste : évitez la pêche à pied après de grosses précipitations. Abîmés par les eaux, les coquillages sont plus sensibles aux infections et bactéries. Un coquillage fragilisé présente un vrai risque de transmission de la gastro-entérite, ou encore, de l’hépatite A… Pas de grosse chaleur en prévision ces prochains jours puisque les températures sont à peu près de saison. La situation ne s’annonce pas dramatique, mais prenez tout de même garde aux coques abîmées, qu’il vaut mieux laisser sur place. Quel que soit le temps, ne consommez jamais de coquillages sans vous êtes renseignés au préalable sur le site de pêche.

     

     

    Petits conseils à l’usage du pêcheur à pied

     

    A comme Attention aux horaires des marées.

    La sécurité d’abord. Lors des grandes marées, des pêcheurs à pied se font piéger. L’heure de la basse mer est le meilleur repère. Il est sage de regagner progressivement le rivage dès que la mer remonte.

     

    B comme Bigorneau.

    Le plus commun de nos gastéropodes marins. Facile à pêcher ce qui permet de ne pas rentrer bredouille.

     

    C comme Coquillages et crustacés…

    Il y a les mollusques qui vivent dans le sable (coques, palourdes, praires, couteaux) et ceux qui vivent sur les rochers (berniques, moules…). Ceux qui vivent dans le sable sont des filtreurs. En principe, on peut les repérer grâce à deux petits trous correspondant aux deux siphons qui leur permettent de se nourrir et de respirer. Il ne faut pas confondre avec le trou accompagné d’un tortillon qui révèle la présence du ver arénicole. On peut pratiquement tout pêcher: araignée, tourteau, homard, étrille. Mais il ne faut pas rêver, il faut connaître les bons coins.

     

    C comme caillou.

    Replacer au même endroit le caillou qu’il a soulevé c’est le B.A. BA du pêcheur à pied. Il en va de la vie des organismes qui vivent dessus et en dessous. Si on chamboule tout, il faut attendre trois ans pour que la vie reprenne ses droits.

     

    D comme déchet.

    Sacs plastiques, mégots, bouteilles. L’estran n’étant pas une poubelle, c’est bien de ne rien laisser derrière soi. Le milieu en fait les frais.

     

    M comme Matériel de pêche.

    Eviter de labourer le sable ou la vase avec des ustensiles disproportionnés du genre pelle, râteau, pioche, ravageur ou tamis. Pour la palourde, par exemple, une fourchette ou une cuiller font l’affaire.

     

    O comme Observation.

    La grande marée c’est aussi un moment privilégié pour découvrir la richesse du patrimoine naturel marin: laminaires, petits poissons (chabots, blennies, gobies) etc…

     

    Q comme Quantité raisonnable.

    Récolter que ce que l’on va manger. Cela évite de gaspiller.

     

    S comme Santé.

    Conserver sa pêche dans un endroit frais et la consommer rapidement. Et, bien sûr, s’assurer de la salubrité du lieu de pêche.

     

    T comme Taille.

    Respecter les tailles c’est permettre aux coquillages et crustacés d’atteindre leur taille adulte pour qu’ils puissent se reproduire. Ainsi, vos enfants, futures générations de pêcheurs à pied profiteront eux aussi des joies de la grande marée.

     

    Pêcher uniquement pour sa consommation familiale.

    Connaître les tailles minimales de capture pour chaque espèce.

     

    Conserver uniquement les plus beaux spécimens et remettre délicatement à l’eau les individus les plus petits.

     

    Respecter les dates d’autorisation et d’interdiction de certaines pêches.

     

     

    La pêche des coquilles Saint-Jacques et des araignées est fermée pour ce mois de septembre 2016 !

     

    Attention au nouvel arrêté du 03 février 2016

     

     

     

     

     

    La pêche dans les concessions (huîtres et moules) est soumise à des réglementations qui diffèrent en fonction des départements, il est par conséquent préférable d’avoir l’accord préalable des professionnels.

     

    Vérifier la salubrité de votre lieu de pêche

    (classement en zone A, B, C ou D) auprès de votre municipalité, sachant que la pêche aux coquillages est interdite en zones C et D ; ne pas colporter, exposer ou vendre sa pêche.

     

    Après la pêche, il est essentiel de respecter quelques consignes sanitaires :

    Lavez les coquillages à l’eau de mer ; transportez et conservez le fruit de votre pêche au frais dans une glacière puis dans le bas d’un réfrigérateur, à 6°C maximum ; consommez vos coquillages dans les 24 h en prenant soin de les laver avant la cuisson ; n’ouvrez qu’au dernier moment les coquillages à consommer crus.

     

    N’oubliez pas qu’une cuisson, même longue, permet seulement de réduire les risques microbiologiques et ne détruit pas les toxines provenant de plusieurs espèces d’algues phytoplanctoniques.

     

    En Basse-Normandie, les lieux de pêche à pied sont variés et nombreux. En fonction des caractéristiques de l’estran, différentes espèces sont présentes et recherchées par les pêcheurs. Cependant, les espèces les plus appréciées sont les moules, les coques et les crevettes. Les zones les plus fréquentées sont Chausey et toute la côte Ouest (de Portbail à la Baie du Mont St Michel) pour le département de la Manche et la zone de Grandcamp à Ouistreham pour le Calvados.

     

    Pensez à remettre les cailloux à leur place, et ne prélever que vos besoins nourriciers personnels.

     

    Les dates de grandes marées en 2016

     

    Avez-vous pensé à prendre votre pied à coulisse :

     

    pied-a-coulisse

     

    Pour vous procurer un pied à coulisse, vous pouvez contacter une des 22 associations de Granville à Carentan qui font partie du CPML50, (Comité pour une Pêche Maritime de Loisir de la Manche) regroupant plus de 3000 adhérents.

     

    Lebosco

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.