• Les Sarcastic fringeheads ou Neoclinus blanchardi

     

     

     

    Les Sarcastic fringeheads ou Neoclinus blanchardi

     

    Sarcastic fringeheads (1)

     

    Au large des côtes nord-américaines, par plusieurs dizaines de mètres de profondeur, quelques étranges créatures aux mâchoires gigantesques ont élu domicile dans des planques provisoires et attendent l’arrivée de proies…

     

    Sarcastic fringeheads (4)

     

    Les Sarcastic fringeheads sont des poissons de taille moyenne, qui demeurent dans la péninsule de Basse-Californie, Baja California. Leur vrai nom (genre / espèce) est Neoclinus blanchardi. Je ne suis pas arrivé à trouver l’étymologie du nom (Sarcastic fringeheads ), donc, je vais supposer que cela vient de la forme de sa gueule fermée, qui ressemble à un énorme sourire de suffisance, les lèvres collées, l’expression du visage universellement gênante du sarcasme.

     

    Sarcastic fringeheads (5)

     

    Quant à la partie “fringehead » (bordure/marge de la tête), les poissons ont effectivement des morceaux de peau, des cirres, au-dessus de leurs yeux et sur leur tête, ajoutant quelques « sourcils » à leur regard sarcastique.

     

    Sarcastic fringeheads (2)

     

    Le fringehead est au poisson ce que le bernard-l’ermite est aux crustacés, comme un coucou, parce qu’il vit dans des endroits qui ont été construits par d’autres animaux. Ils habitent des abris et vivent dans tout ce qu’ils peuvent trouver à la bonne taille, d’origine naturelle ou humaine. Les petits Sarcastic fringeheads vivent dans des coquilles, des bouteilles et des canettes de bière, tandis que les plus grands, squattent l’abri fabriqué par un autre animal, ou s’établissent dans des pneus, des bottes, micro-ondes, (des déchets humains) etc…

     

     

    Alors que les Sarcastic fringeheads ne dépassent pas les 30 cm de long, pour une moyenne de 20 cm, ils ont une bouche impressionnante à n’importe quelle taille. L’ouverture de celle-ci atteint presque les fentes branchiales du poisson et il a de jolies dents triangulaires aiguisées comme des rasoirs le long de la gencive supérieure et inférieure, sur toute leur longueur. Lorsqu’il est menacé, ou pour défendre ses droits territoriaux, le poisson peut désaxer sa mâchoire comme certains serpents, pour l’ouvrir à un angle obtus, montrant à tout prédateur ou concurrent, l’ensemble de son armement. Si cette approche échoue, les Sarcastic fringeheads sont prêts à attaquer, peu importe la taille de l’adversaire.

     

    Sarcastic fringeheads (3)

     

    La ponte, de ce si sympathique poisson, se passe entre janvier et août, et les œufs sont gardés par le mâle plutôt que la femelle. Les mâles gardent les œufs dans leur bouche pour plus de protection, mais s’il y a une menace, le mâle peut déposer les œufs dans sa demeure afin qu’il puisse utiliser sa bouche contre la menace. Chaque œuf a aussi un faisceau de filaments adhésifs, et la masse d’œuf peut être fixée à une surface si nécessaire.

     

    David Attenborough

     

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.