• La Roue de Falkirk, ascenseur à bateaux

     

     

     

    La Roue de Falkirk, ascenseur à bateaux

     

     

    Falkirk-Wheel (3)

    The_Falkirk_Wheel_under_Construction_-_geograph.org.uk_-_917520

     

    Les deux canaux desservis par la roue étaient auparavant reliés par une série de 11 écluses. Le dénivelé de 35 mètres nécessitait 3 500 tonnes d’eau par passage et la durée de la montée s’étalait sur une grande partie de la journée.
    Ce système tombe en désuétude au début des années 1930 et, en 1933, les écluses sont démontées. Le Forth and Clyde Canal est fermé à la fin de l’année 1962 et, au milieu des années 1970, l’Union Canal est bouché à ses deux extrémités ; l’installation de buses à deux endroits et la présence de nombreux tuyaux dus à la construction d’un lotissement le rendent impraticable. Le comité British Waterways (BW) est créé le 1er janvier 1963, date de la fermeture du Forth and Clyde Canal. Cet organisme a pour objectif d’établir un grand plan quant à l’utilisation future des canaux du Royaume-Uni.

     

    Falkirk-Wheel (1)
    En 1976, le comité décide lors d’une rencontre avec les conseils locaux que le Forth and Clyde Canal, dont le tracé a été fragmenté par diverses constructions, doit préserver ce qu’il lui reste de portion navigable grâce à la construction de ponts suffisamment hauts pour laisser passer les bateaux et par le maintien en service des écluses encore existantes. Le coût d’un rétablissement d’une voie entièrement navigable de la Mer du Nord à l’Océan Atlantique fut jugé trop important mais aucune restriction ne devait s’ajouter par la suite. En 1979, un rapport d’enquête mentionne 69 obstacles à la navigation et demande les avis de vingt groupes d’individus concernés sur le Plan Local du Forth and Clyde Canal de 1980.

     

    Falkirk-Wheel (2)

     

    En 1993, une loi sur l’utilisation des fonds générés par la National Lottery est à l’origine de la Commission du Millénaire: les bénéfices seront destinés au financement de « grandes causes ». En 1996, la Commission juge les fonds accumulés suffisants et propose de soumettre différentes candidatures de projets variés et « dignes d’intérêt qui marqueraient l’an 2000 et le passage à un nouveau millénaire. ». Il était convenu que la Commission ne financerait qu’à moitié les projets retenus, la somme restante devant être fournie par les supporteurs du projet.
    BW avait déjà envisagé un plan pour relier à nouveau les deux canaux à l’issue d’un projet qui aurait totalement pris en charge le coût de l’entreprise. En 1994, BW communique sur le projet pour recourir au financement : celui-ci est inclus dans le programme de « Liaison du Millénaire » (Millennium Link) en 1995. Les plans exigeaient que les canaux soient rouverts dans leurs dimensions d’origine, avec une hauteur de 3 m au-dessus de l’eau. Le budget du projet dans son ensemble était de 78 millions de livres sterling (soit près de 93 millions d’euros).

     

    Falkirk-Wheel (4)

     

    Le 14 février 1997, la Commission déclare qu’elle va financer la Liaison à hauteur de 32 millions de livres, soit 42 % du coût total. Le coût de la « roue » et de son bassin est estimé à 17 millions de livres, plus d’un cinquième du budget total. Les 46 millions restants nécessaires pour commencer la construction sont fournis au cours des deux années suivantes par British Waterways et Scottish Enterprise ; sept conseils locaux apportent leur contribution. Le Fonds européen de développement régional aide à financer le projet avec une contribution qui s’élève à 8,6 millions de livres.

     

    Falkirk-Wheel (5)

     

    Cet ascenseur à bateaux est situé dans un amphithéâtre naturel à la périphérie de Falkirk en Écosse et a été construit pour connecter les canaux Forth & Clyde et le canal de l’Union, entre Glasgow et Édimbourg.

    Le projet initial était de créer un ascenseur à bateaux révolutionnaire et fonctionnel pouvant monter et descendre rapidement tout en connectant les deux canaux historiques de la région, avec une structure digne de ce nouveau millénaire.
    Les idées et les concepts sont nombreux, balançoire géante avec des monorails et des structures complexes de contrepoids. Le résultat final est la roue de Falkirk, Falkirk Wheel, qui combine la fonctionnalité et le design, la création d’un chef-d’œuvre sculptural qui fonctionne, en partie, sur le principe d’Archimède: «objets flottants déplaçant leur propre poids dans l’eau ».

     

    Falkirk-Wheel (6)

     

     

    La forme unique de la structure a été inspirée par des sources diverses, à la fois naturelles et anthropiques. Comprenant une tête de lance celte double, une torsion d’hélice de grand diamètre appartenant à un navire construit dans les chantiers navals Clyde, les côtes d’une baleine ou l’épine dorsale d’un grand poisson.

    En plus de la roue, le projet comprend la construction d’un nouveau tronçon de canal, deux aqueducs, trois blocs, un tunnel, un pont pour le chemin de fer et une rivière. La construction a débuté à l’été 2000 et s’est terminée en 2002

     

    Falkirk-Wheel (7)

     

    Les différentes parties de la roue de Falkirk ont été fabriquées dans les ateliers de l’aciérie Butterley Ripley. À l’été 2001, la structure a été démontée dans les ateliers et transportée dans 35 camions à Falkirk.

    Une équipe a assemblé avec soin les pièces des 1.200 tonnes d’acier avec précision, permettant seulement 10 mm de jeu entre elles pour s’assurer que l’ajustement final était parfait. Toutes les connexions ont été vissées avec des joints spéciaux hydrophiles pour éviter les pertes d’eau dans les tiroirs.

     

    Falkirk-Wheel (8)

     

    La structure de 35 m de haut et 28m de long, pèse environ 1800 tonnes et deux caissons larges contenant chacun environ 250.000 litres d’eau. La roue tourne sur un arbre central, entraîné par des moteurs hydrauliques situés sur l’un des supports de l’arbre. À la base de la roue se trouve un récipient sec, ce qui permet de ne pas être directement en contact avec l’eau.

    Ces caissons ont toujours le même poids, que ce soit en charge ou non dans leur capacité de 600 tonnes, selon le principe d’Archimède. Ce principe maintient l’équilibre de la roue et peut, en dépit de son énorme masse, un ½ tour de 180 degrés sur cinq minutes et demie en utilisant très peu d’énergie. Le besoin est seulement de 22,5 kilowatts (30,2 chevaux) pour alimenter ses moteurs hydrauliques, qui consomment 1,5 (5,4 MJ) kilowatts en quatre minutes. Chaque caisson peut accueillir deux bateaux, bateau-mouche à passagers.

     

    Falkirk-Wheel (9)

     

    Chaque caisson agit sur des petites roues insérées dans un rail courbe et fixé sur le bord intérieur de l’ouverture de chaque bras. En théorie, cela est suffisant pour assurer son horizontalité, mais tout frottement ou mouvement brusque pourrait provoquer l’inclinaison de la nacelle. Pour éviter cela et faire en sorte que les bateaux et l’eau restent toujours parfaitement de niveau tout au long du cycle, une série d’engrenages sont prêts à agir en tant que sauvegarde.

    Compte tenu de l’ajustement précis des étagères et ce système simple mais intelligent de dents, la roue consomme peu d’énergie pour se déplacer. En fait, il s’agit d’un groupe de dix moteurs hydrauliques situés sur la colonne centrale qui ne fournit que 1,5 kW d’électricité chaque fois qu’il tourne.

     

    Falkirk-Wheel (10)

    Falkirk-Wheel (11)

     

    Informations générales

    * La roue de Falkirk est haute de 35 mètres, soit l’équivalent de huit autobus à deux étages empilés les uns sur les autres.

    * La roue peut soulever 600 tonnes, 300 à chaque extrémité

    * Le projet général occupe 45 hectares

    * Le coût de la structure principale était £ 17,5 millions

    * La structure contient plus de 14.000 boulons

    * Les matériaux de construction comprennent 7.000 mètres cubes de béton, 2200 tonnes  d’acier et 35.000 mètres carrés de revêtement des canaux.

    * Pour sa construction ont participé plus de 1.000 personnes.

    * Avec les deux caissons il y a 500.000 litres d’eau, assez pour remplir une piscine olympique.

     

     Cliquez sur la photo pour voir l’accéléré

     

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.