• Le frère jumeau du Mont-Saint-Michel

     

     

     

    Le frère jumeau du Mont-Saint-Michel

     

     

    Le Mont-Saint-Michel a un frère jumeau en Angleterre !

    Situé sur les côtes de la Cornouailles, l’endroit appartient à la famille Saint Aubyn.

     

    stmichaelsmount (1)

     

    Ces jours-ci, la baie du Mont- Saint-Michel comptait parmi ses hôtes un visiteur britannique pas tout à fait comme les autres… Poignée de main bienveillante et sourire réservé, à 61 ans, « Mister » James Saint Aubyn n’est autre que le propriétaire du St Michael’s Mount. Situé en face de l’extrême pointe de la Cornouailles, sur les côtes sud-ouest de la Grande-Bretagne, le site – qui, il faut bien l’avouer, a de quoi laisser rêveur – n’est autre que le petit frère de notre célèbre monument normand !

     

    The church tower on St Michael's Mount, Cornwall

     

    “En 1134, Bernard du Bec, abbé du Mont Saint-Michel, a reçu l’ordre d’y faire construire un monastère bénédictin”, indique James Saint Aubyn, dont le rocher est à peu près sept fois plus petit que son équivalent manchois. A l’époque, l’endroit constituait un prieuré “satellite” de la Merveille. “Il n’y a plus de communauté spirituelle au St Michael’s Mount, seul subsiste un service religieux le dimanche”, ajoute celui dont la famille entretient ce patrimoine depuis trois siècles et demi.

     

    stmichaelsmount (3)

     

    “Une compétition entre anglais et français”

     

    Aujourd’hui, moins d’une quarantaine de personnes vivent sur l’île, dont le petit village, le château et son jardin accueillent 250 000 visiteurs par an. “La hauteur du rocher est à peu près équivalente à celle du Mont français, mais bien entendu son architecture est moins haute car nous n’avons pas votre Merveille”, sourit le Britannique, tout en levant les bras vers le ciel. Peut-être…

     

    stmichaelsmount (4)

     

    Toujours est-il que de loin, sa silhouette est saisissante de ressemblance avec le monument qui fait la fierté des Normands. Ajoutez-y une légère brume ou un coucher de soleil et on s’y croirait ! C’est là, au dessus d’un joyau de verdure luxuriante, que James Saint Aubyn, sa femme, Mary, et leurs quatre enfants, ont élu domicile à l’automne 2003.

     

    stmichaelsmount (5)

     

    “Au fil des années, St Michael’s Mount a été un important centre spirituel, une forteresse militaire, un port prospère et une résidence familiale. Il attire des archéologues, des artistes, des critiques d’art, des géologues, historiens, horticulteurs, musiciens ou encore pèlerins”, souligne celui qui a pris la suite de son oncle, John Lord Saint Levan, après qu’il a choisi de regagner le continent.

     

    St Michael's Mount

     

    Au rythme des marées

     

    Converti en forteresse au moment de la guerre de Cent ans, puis en château, les deux tiers de l’ancien prieuré sont accessibles au public. “L’église est toujours intacte, on peut visiter l’ancien réfectoire, la chambre du prieur ainsi que la chapelle dédié à Sainte Marie, transformée en salon au milieu du XVIIIe siècle. La famille réside quant à elle dans l’aile la plus victorienne du château”, confie un ami de James Saint Aubyn tandis que la brochure du site fait également mention d’une bibliothèque, d’un fumoir et de la salle de garnison…

     

    stmichaelsmount (9)

     

    Tout en haut, deux terrasses, nord et sud, dominent la mer. Le site, qui dispose de son propre port, est relié au continent et à la commune de Marazion par un chemin pavé totalement submergé à marée haute. “James et sa famille ont véritablement pris l’habitude de vivre selon les horaires des marées”, ajoute son ami. Et si James Saint Aubyn était récemment de passage dans la Manche, ce n’est pas par hasard.

     

    stmichaelsmount (8)

     

    Afin de reconstituer le lien qui unissait les deux sites au Moyen-Age, un équipage anglais a en effet pour projet de les relier à la rame : “Un bateau anglais c’est bien, mais une compétition entre un bateau anglais et un bateau français, ce serait encore mieux ! Il existe d’ailleurs de très bons rameurs en France”, conclut Rob Abernethy, bras droit de James Saint Aubyn.

    A bon entendeur !

     

    Audrey Dreillard

     

    Le très bon site internet du St Michael’s Mount

     

    Notre Mont Saint Michel à nous

    stmichaelsmount (7)

     

     

     

     

     

    2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. Rodriguez
      Publié dans 25/12/2017 le 17:53

      En ce qui concerne la localisation du mt St Michel Normand, aucune indication ne spécifie qu’il est situé dans le département de la manche et on en Bretagne

      • lebosco
        Publié dans 26/12/2017 le 10:04

        Il faut dire que les Normands ne sont pas aidés par les ouvrages touristiques. Ils sont plusieurs à reprendre dans leurs textes de présentation de la Merveille, ce dicton si facile à retenir : « Le Couesnon en sa folie a mis le Mont en Normandie » (le Couesnon est ce petit fleuve dont l’embouchure se trouve dans la baie du Mont-St-Michel). Or les questions d’histoire et de géographie sont délicates autour de l’emplacement du Mont-St-Michel.

        Historiquement, selon les Archives de la Manche, le Mont a appartenu 66 ans aux Bretons, de 867 à 933. En outre, le Couesnon n’assure pas la limite entre les régions Bretagne et Normandie. Cette « frontière » est située sur la terre ferme. Il suffit de jeter un œil à une carte IGN pour le constater. (en gris épais) http://tab.geoportail.fr/?c=%2D1.4348047031251185,48.50540508990404&z=11&l0=GEOGRAPHICALGRIDSYSTEMS.MAPS.SCAN%2DEXPRESS.STANDARD:WMTS(1)&permalink=yes

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.