• Raie brunette : du nouveau

     

     

     

    Raie brunette : du nouveau

     

     

     

    Projet d’arrêté réglementant la pêche de loisir de la raie brunette (raja undulata)

     

     

    Objectifs et contexte de l’arrêté :

     

     

    La raie brunette (raja undulata) s’est vue inscrire sur la liste des espèces interdites à la pêche à l’occasion du Conseil des ministres de la pêche et de l’agriculture de décembre 2009.
    Sur la base des remontées d’informations issues des programmes scientifiques RaieBECA, Raimouest et Raicoam menés depuis 2011 en partenariat très étroit avec la profession, il a été décidé au Conseil des ministres de décembre 2013 de retirer la raie brunette de la liste des espèces interdites, sans que la débarque n’en soit pour autant autorisée.
    Reconnaissant, dans le cadre du Conseil des ministres de la pêche et de l’agriculture de décembre 2014, que les États membres avaient pu proposer des mesures visant à assurer la gestion durable des populations locales de raie brunette, le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne se sont engagés à autoriser, dans des volumes limités, la débarque de captures accessoires de cette espèce, la pêche ciblée de raie brunette demeurant encore interdite.
    Tenant compte du caractère très limité des volumes de captures de raie brunette offerts à la France au titre de l’année 2015, cette pêcherie pourrait ne s’opérer que dans un cadre strictement scientifique, assis sur des protocoles passés entre les organismes représentants la pêche professionnelle au plan national et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER), et visant à l’amélioration de la collecte de données sur cette espèce.

     

     

     

    Considérant tout à la fois :
    • Le maintien de l’interdiction de la pêche ciblée de raie brunette dans les eaux européennes ;
    • La potentielle réouverture de cette pêcherie, dans des volumes de capture très limités et sur le fondement de protocoles scientifiques actuellement en cours d’élaboration ;

     

     

     

    La Direction des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA) estime nécessaire d’adopter des mesures de précaution afin de garantir l’effectivité de la conservation des stocks pour cette espèce.
    Les mesures de précaution en question sont déclinées dans le cadre du projet d’arrêté ici porté à votre connaissance.

     

     

     

    Télécharger :
    • 1°) Arrêté raie brunette (format doc – 34.5 ko – 23/03/2015)
    • 2°) Arrêté raie brunette – Note de présentation (format doc – 66.5 ko – 23/03/2015)
    • 3°) Synthèse de la participation du public (format doc – 64.5 ko – 17/04/2015)

     

     

    Un conseil : lisez bien la synthèse de la participation du public

     

     

     

    Bar  : la Commission propose une taille minimale à 42 cm pour tous

    le 16/04/2015

    La Commission européenne vient de préciser ses intentions sur le bar. Elle proposera en mai le 3e volet des mesures d’urgence, comprenant le passage à une taille minimale de 42 cm pour tous, professionnels (tous engins) et récréatifs.
    Les deux premières mesures d’urgence prises depuis le début de l’année ont consisté à interdire la pêche du bar pour les pélagiques durant la période de reproduction (jusqu’à fin avril), puis à limiter les pêcheurs de loisirs à 3 bars par jour, le tout pour la zone nord. En mai, sa proposition inclura donc le passage de la taille minimale de 36 à 42 cm pour tous, ainsi que des « mesures concrètes pour limiter les captures » pour tous les métiers ayant un impact sur le bar : chaluts pélagiques et démersaux, ligneurs, fileyeurs, senneurs. Ces mesures devront être discutées par le conseil des ministres européens de la Pêche pour une adoption espérée avant l’été, et devraient être valables jusqu’à fin 2015.
    De nouvelles mesures de gestion seront alors proposées, pour une adoption au conseil des ministres couvrant l’année 2016, mesures qui « pourraient être similaires à celles adoptées en 2015 et seront dans tous les cas basées sur les avis scientifiques attendus pour juin 2015 ». Pour le long terme, un plan pluriannuel sera mis en place, « adopté en 2016 et basé sur les avis scientifiques ».

     

     

     

     

    Alain Cadec

     

     
    Conférence au Parlement européen : “La gestion du bar ne doit pas opposer les pêcheurs professionnels et les pêcheurs récréatifs”
    J’ai présidé une conférence sur la gestion de la pêche récréative du bar mardi au Parlement européen. Cette conférence a rassemblé des représentants de la Commission européenne, des députés européens ainsi que des représentants de la pêche récréative de plusieurs États membres.
    Nous ne devons pas opposer les pêcheurs professionnels et les pêcheurs récréatifs. Les mesures d’urgence prises par la Commission n’ont pas vocation à durer. Elles devront être remplacées par des mesures de long terme.

    J’ai demandé à la Commission de proposer un plan de gestion à long terme sur cette espèce qui prenne en compte toutes les pêches de cette espèce noble, y compris la pêche récréative, laquelle représente 20 à 25% de la pression de pêche selon les États membres.
    La Commission a annoncé qu’elle travaillait sur des mesures de gestion qui devront être mises en place rapidement, notamment sur un plan de gestion à long terme. Ce sera au Parlement et au Conseil de décider des mesures de gestion à mettre en place dans le cadre de la codécision.

     

    lebosco

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.