• Le BAR : ce sera 3 par jour

     

     

    Le BAR : ce sera 3 par jour

     

     

     

    La Commission a adopté le règlement d’exécution (UE) 2015/111 (2) en vertu de l’article 12 du règlement (UE) no 1380/2013 du Parlement européen et du Conseil (3) afin d’atténuer une menace grave pour la conservation du stock de bar (Dicentrarchus labrax) dans la mer Celtique, la Manche, la mer d’Irlande et la mer du Nord méridionale.

     

     

     

    La pêche récréative contribue également sensiblement à la mortalité par pêche pour ce stock. Il est donc approprié d’établir des possibilités de pêche sous la forme d’une limitation journalière du nombre de poissons qu’un pêcheur peut détenir dans le cadre de la pêche récréative. La pêche récréative se pratique sous des formes diverses, depuis un navire de pêche récréative ou depuis la côte.

     

     

     
    (13) L’avis scientifique communiqué par le CSTEP le 2 mars 2015 indique qu’un petit quota de captures accessoires de raie brunette (Raja undulata) dans les zones CIEM VI a, VI b, VII a à c, VII d, VII e à k, VIII et IX respecte l’approche de précaution. Il y a donc lieu de modifier l’annexe I A du règlement (UE) 2015/104 en conséquence.

     

     

     

    L’article suivant est inséré:
    «Article 11 bis Pêche récréative du bar dans l’Atlantique du Nord-Est Pour la pêche récréative dans les divisions CIEM IV b, IV c, VII a, VII d, VII e, VII f, VII g, VII h, VII j et VII k, un maximum de trois spécimens de bar peut être détenu, par personne et par jour.»

     

    Le document original est ici.

     

     

     

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    1. Pat
      Publié dans 02/04/2015 le 11:16

      Bonjour, je découvre ce blog avec beaucoup d’intérêt. Je suis ancien marin et aujourd’hui, plaisancier-pêcheur et non l’inverse…En ce qui me concerne, la limitation à 3 bars/jour par pêcheur est une mesure qui va dans le bon sens, quand on sait que la taille minimale de capture est de 42 cm, ce qui fait de jolis poissons. Mais la meilleure décision émanant de Bruxelles dans le même temps, est l’interdiction faite aux pélagiques de pêcher des bars en pleine période de frai, ce qui était à mon sens une pure aberration, un pillage de cette espèce noble et menacée.
      Cordialement, Pat

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.