• Dielette : la tempête 1990

     

     

    Dielette : la tempête 1990

     

     

    Des tempêtes encore bien présentes dans les mémoires.

     

    Les 15 et 16 octobre 1987, une tempête avait affecté la Bretagne, la Normandie et le Nord ainsi que le sud de la Grande Bretagne avec des rafales maximales mesurées dépassant les 180 km/h. En 1990, une série de plusieurs tempêtes exceptionnelles par leur répétition et dans une moindre mesure par leur intensité avait affecté la France de fin janvier à début février. Les mesures alors effectuées furent :

     

    1987 1990
    Ouessant 176 km/h 162 km/h
    Brest 148 km/h 140 km/h
    Bréhat 172 km/h 151 km/h
    Belle-Ile 162 km/h 162 km/h
    Rennes 137 km/h 127 km/h
    La Hague 143 km/h 165 km/h
    Caen 140 km/h 130 km/h
    Abbeville 119 km/h 151 km/h
    Paris 115 km/h 129 km/h

     

    Dielette tempêtes 1990 (1)un énorme trou dans la digue

     

    La tempête de janvier 1990 : 1,5 milliard d’euros

    Le 25 janvier 1990, c’est un véritable ouragan qui s’abattait sur l’Europe occidentale ; il donnait le coup d’envoi à une série de tempêtes et de pluies
    diluviennes, causant la mort de 90 personnnes. Sur la pointe de la Bretagne, des rafales étaient mesurées à 180 km/h. En France l’équivalent de tous les arbres de la forêt de Fontainebleau fut arraché.

     

    Dielette tempêtes 1990 (2)et un trou dans la grande digue de Dielette.

     

    25 et 26 janvier 1990
    Finistère, Cotentin, Ile-de-France, Nord et Lorraine. 15 morts, 6,5 milliards de dégâts.

    2 au 4 février 1990
    Bretagne, Cotentin, Ile-de-France, Nord. 27 morts, 8,9 milliards de dégâts.

    La tempête Daria est une dépression météorologique à cyclogénèse intense, ou « bombe » qui a frappé le nord-ouest de l’Europe les 25 et 26 janvier 1990. Il s’agit d’une des pires tempêtes qui a frappé le continent juste trois ans après une autre similaire en 1987. Elle est connue sous différents noms, selon le pays, car il n’y a pas de liste officielle de ce genre d’événement météorologique en Europe. En Grande-Bretagne elle est connue comme la « Tempête de la fête de Robert Burn ». Daria est responsable de la mort de 97 personnes selon le Met Office mais d’autres sources parlent de 89 à plus de 100 morts.
    Cependant, l’OCDE dans son rapport de 2005 donne le chiffre de 95.

     

    Dielette tempêtes 1990 (3)

     

    Évolution météorologique

    La tempête s’est formée le long d’un front dans le nord de l’Atlantique Nord le 23 janvier. Dès le 24 janvier, la pression atmosphérique centrale était de 992 hPa. Daria a d’abord frappé la côte du nord de l’Irlande le 25 janvier, jour de la fête du poète Robert Burns, puis a atteint la région Ayrshire en Écosse. La pression mesurée à Édimbourg vers 16h locale était de 949 hPa, soit similaire à celle d’un cyclone tropical bien que Daria n’ait rien eu de tropical.

    La tempête a ensuite traversé la mer du Nord pour rejoindre le Danemark et le Benelux. Les vents soutenus les plus forts ont été de 110 à 120 km/h, comparables à un ouragan de catégorie 1, avec des rafales de 170 km/h.

     

    Dielette tempêtes 1990 (4)

     

    Vous pourrez découvrir de plus amples renseignements sur :

    http://www.meteo-paris.com/chronique/annee/1990

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.