• Gestion du bar : suite…

     

     Gestion du bar : suite

    Proposition d’un quota d’un bar par jour de la Commission européenne !

    La Commission Européenne a délivré le 28 octobre un document intitulé « Proposition de RÈGLEMENT DU CONSEIL établissant, pour 2015, les possibilités de pêche pour certains stocks halieutiques (…) ».


    http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/STUD/2014/529083/IPOL_STU(2014)529083_FR.pdf

    Il ne s’agit donc que de propositions de la Commission Européenne qui seront débattues en fin d’année lors de la réunion TAC et QUOTAS 2015 du conseil des ministres des pêches.

    Dans ce document, se trouve notamment la proposition de réglementer dans la zone « NORD » (manche, mer du nord en gros) la pêche récréative du bar en fixant un quota de UN BAR PAR JOUR PAR PECHEUR.

    Vous trouverez les informations dans le document de la proposition:


    http://ec.europa.eu/fisheries/cfp/fishing_rules/tacs/info/com_2014_670_fr.pdf

    En voici les principaux extraits qui concernent le bar :

    « Une nouvelle série de mesures est proposée pour la protection du stock de bar dans l’Atlantique du Nord-Est. En juin 2014, le Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM) a rendu disponible un avis scientifique sur ce stock, qui s’appauvrit rapidement depuis 2012. En outre, le comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP) a estimé qu’en général, les mesures nationales en vigueur visant à protéger le bar se sont avérées inefficaces. Le bar est une espèce à croissance lente et à la maturité tardive dont la mortalité par pêche est actuellement quatre fois supérieure aux niveaux de rendement maximal durable (RMD). Compte tenu de la situation préoccupante de ce stock, qui pourrait être sur le point de s’effondrer, les possibilités de pêche sont proposées sous la forme de limitations de l’effort de pêche et des captures, qui devraient viser les principaux responsables de la mortalité par pêche, à savoir les chaluts pélagiques et la pêche récréative. Une nouvelle annexe II E, qui est jointe au règlement proposé, doit être complétée par des informations à demander aux États membres. »(…)

    « Article 12

    Pêche récréative du bar

    Pour la pêche récréative dans les divisions CIEM IV b, IV c, VII a, VII d, VII e, VII f, VII g et VII h, une limite de capture fixée à un bar par personne et par jour est applicable.

     

     

    La réaction de la FNPPSF ne s’est pas fait attendre:


    http://fnppsf.fr/derniere-minute/presse/BAR-PROPOSITION-DE-LA-COMMISSION-EUROPEENNE.pdf

     

     

    Et Alain Cadec, président de la commission de la pêche du Parlement européen
    , a réagi contre cette mesure :

    https://twitter.com/AlainCadec/status/527594499313500162

     

     

     

    Du côté des pêcheurs professionnels français, la commission bar du CNPMEM s’était réunie le lundi 20 octobre.


    http://www.comite-peches.fr/wp-content/uploads/BXX-2015_Bar-Cadre-2015.pdf

    Cette dernière a opté pour quatre mesures de gestion :

    – Une augmentation de la taille minimale de capture du bar à 40 cm, pour tous les métiers pêchant le bar de manière ciblée ou non, et pour l’ensemble des zones concernées par cette espèce (Mer du Nord, Manche, Mer Celtique et Golfe de Gascogne).

    – Un arrêt biologique d’un mois à prendre entre le 1er janvier et le 31 mars, pour les chalutiers pélagiques, les chalutiers de fond et les fileyeurs
    ciblant le bar

    – Des limitations de capture par navire ou des seuils de prises accessoires (25 % maximum) de bar par marée pour les pêcheries accessoires : bolincheurs, senne danoise.

    – La mise en place d’une licence européenne, l’AEP, Autorisation Européenne de Pêche, pour contingenter la flottille ciblant le bar.

     

     

    TROP C’EST TROP

     

     

     

     

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    1. francheteau
      Publié dans 25/11/2014 le 20:53

      bonjour avant de mettre un cota par pecheur dont un bar par jour part personne il faut se remettre en question d abord les pecheurs professionels la peche intesif sur les frayeres pendant la fray des bar car il y a 10ans il y avait beaucoup de bar pourquoi attendre pendant tous se temps moi pecheur amateur nous sommes pas en cause se qui arrive actuellement dont interdir la peche du bar pendant la perieode du fray de janvier a fin mars ,intredire les pecheur proffesssionel la au fillet pendant cette periode dont pour c est la clef du probleme actuellement et pour se qui en ai le cota d un bar par personne par jour il faudrait le remetttre a 5bar par jour c est deja pas mal aujourd hui nous vivon dans monde de l equosisteme ci fragile presrvont notre planete ainsi la peche durable

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.