• Technique de mouillage d’une ancre

     

    Technique de mouillage d’une ancre

     

     

    Définition :

    Nom féminin désignant une pièce métallique en forme de crochet, qui, fixée au fond de l’eau, sert à retenir un bateau. On dit aussi parfois familièrement un « fer » ou une « pioche ».
    La plupart des navigateurs savent ce qu’est une ancre et que si, dans de bonnes conditions, on la jette (le filin attaché) par dessus bord, elle ancrera le bateau, c’est-à-dire qu’elle l’immobilisera en s’accrochant au fond.
    Ancrer ou mouiller un bateau implique plusieurs variables sans compter l’ancre en elle-même, comme les conditions environnementales, la conception de la ligne de mouillage et la technique de mouillage. Pour les marins expérimentés, mouiller se rapproche souvent plus de l’art avec une part de chance, plutôt que d’une science avec ses règles.
    Les ancres ont un rôle de sûreté en gardant des bateaux hors des vagues déferlantes ou des rochers. Elles permettent également de fixer le bateau temporairement tout en pêchant par exemple ou pour passer une nuit. Quand une ancre pénètre la surface d’un fond mou, l’aspiration qu’elle provoque grâce à sa forme et à la surface enfouie, crée la résistance. Sur un fond rocheux, les ancres ne peuvent pas s’enfouir, mais plutôt s’accrocher sur des saillies.
    La résistance des ancres modernes est remarquable, multipliant entre 10 et 200 le poids de l’ancre, ce qui signifie qu’une ancre qui pèse seulement 5kg peut soutenir au-dessus 1000kg.

     

    Tecnique de mouillage (1)

     

    Caractéristiques idéales

    Il y a plusieurs types d’ancres, chacune conçue pour un but spécifique. Dans le meilleur des cas, une ancre devrait posséder les caractéristiques suivantes :
    -Doit tenir indépendamment du vent et/ou du changement de la direction du courant.
    -Facile à placer ou déplacer rapidement quand le vent ou les courants changes.
    -Bonne pénétration dans tous les types du fond: sable, boue et herbe.
    -Capable résister aux charges élevées sur toute partie de sa structure.
    -Bonne résistance sur des portées courtes.
    -Facile à libérer du fond sans dommages.
    -Facile à stocker sur la plate-forme ou dans un casier.
    Aucune ancre ne possède tous ces attributs, mais certaines représentent un bon compromis pour des conditions données.

     

    Tecnique de mouillage (2)

     

    Terminologie

    Jas: barre transversale servant à assurer la prise verticale des pattes de l’ancre sur le fond.
    Organeau: anneau d’une ancre sur lequel s’amarre la chaîne ou le câble.
    Verge: tige d’une ancre qui relie les pattes à l’organeau.
    Oreille: partie saillante des pattes d’une ancre.
    Patte: pièce triangulaire de chacun des bras d’une ancre.
    Bec: extrémité en pointe d’une ancre.
    Diamant: pointe à l’extrémité basse de la verge pouvant être munie d’un anneau pour descendre l’ancre horizontalement.
    Butoir: arrêt contre laquelle vient buter le bras mobile de l’ancre.
    Oeillet: trou circulaire à l’extrémité haute de la verge pour passer l’organeau.

     

    Tecnique de mouillage (3)

     

    Différents types d’ancres

    Il existe deux grandes familles d’ancres, les ancres à becs ou ancres plates et les ancres à soc de charrue.

    Le choix d’une ancre pour un bateau particulier dépend de plusieurs facteurs

     

    Poids

    Le poids d’une ancre n’a presque pas de relation avec sa tenue. Celle-ci est liée à sa stabilité, sa surface et la forme de sa surface.
    Tous les essais récents ont montré que les ancres en aluminium ont la même tenue que les ancres en acier de la même taille. Cependant, le poids reste très important pour la PÉNÉTRATION de l’ancre. Aussi certaine réglementation de pays n’autorise pas les ancres principales en aluminium mais uniquement comme ancre secondaire ou arrière.
    Tecnique de mouillage (4)

     

    Efficacité

    L’efficacité d’une ancre est une fonction de sa pénétration et de sa tenue. Pour assurer une bonne tenue, une ancre doit d’abord indépendamment du type de fond, pénétrer aussi rapidement et profondément que possible. Une fois réglée, l’ancre ne doit pas chasser quelques soit les conditions atmosphériques.

     

    Prix

    Une ancre est la meilleure assurance et, comme toute assurance, elle semble chère seulement avant que l’accident se produise. Quand le temps se détériore et que le bateau dérape vers les rochers, il est trop tard pour regretter la somme d’argent économisée sur le prix d’achat.

     

     

    Choix d’une ancre

    Le choix d’une ancre dépendra de la taille et du type du bateau, mais aussi du temps et des conditions de mouillage généralement rencontrées.

    Les fabricants d’ancres fournissent des recommandations usuelles de taille basées sur la longueur du bateau.

     

    Tecnique de mouillage (5)Phases d’enfouissement d’une ancre Océane.

    Généralement quand on jette quelque chose c’est que cette chose est devenue obsolète, mais dans ce cas là pensez à la récupérer!!!

     

     

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.