• La Licorne, maquereautier.

    La Licorne, maquereautier.

     

    La Licorne (1)

     

    L’association Rigel a été créée en 1993 par quelques passionnés dans le but de restaurer un authentique maquerautier de Saint-Malo qui avait été laissé à l’abandon par ses propriétaires. Ce maquerautier se nommait Rigel, une étoile de la constellation d’Orion, qui a donné son nom à l’association éponyme. Ces passionnés se nommaient françois Robine, michel de Gérard, lionnel Flambard et hervé Saget.

     

    La Licorne (2)

     

    Ils sont toujours présents à ce jour dans l’association et y occupent des places dans le conseil d’administration. La restauration a été effectuée dans les chantiers Labé sous la conduite du regretté Raymond Labbé, à l’époque expert maritime au ministère de la culture. La qualité et l’authenticité de cette restauration ont permis au Rigel d’être classé monument historique. Depuis l’association s’est developpée et d’autres bateaux sont venus enrichir la flotte.

     

    La Licorne (3)

     

    La Licorne est un cotre aurique à corne avec grandvoile, foc, trinquette et flêche gréé au tiers sur bâton et balestron.

     

    La Licorne (4)

     

    La Licorne a été construite en 1973 au chantier Paraveau à Marennes. Pour un poids de 6,5 t et une longueur de 9 m. La longueur à la flottaison est de 7,70m et la longueur hors tout de 11,80 m.
    La voilure :
    la grandvoile fait 30 m2, la trinquette 8,30 m2, le foc1 fait 9,70m2, le foc 2 fait 6,70 m2, le foc 3 fait 3 m2.
    le total sans flêche fait de 41,30 m2 à 48 m2. Le flêche fait 10 m2, et la voilure maximum fait 58 m2.
    La Licorne dispose d’un moteur Volvo D2030 diesel 28 cv.
    Ses capacités d’accueil sont 6 personnes en croisière (6 couchettes) , et 10 personnes en navigation à la journée.

     

    La Licorne (5)

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.