• De la liberté des mers d’Hugo Grotius

    Hugo Grotius (de son nom d’origine Huig de Groot ou Hugo de Groot (Delft, 10 avril 1583- Rostock, 28 août 1645), est un juriste des Provinces Unies (aujourd’hui Pays-Bas) qui posa les fondations du droit international, fondé sur le droit naturel. Il se situe au tout premier rang des penseurs de la science juridique et de la philosophie de l’État.

    Sur le droit de la mer.

    Dans son livre Mare Liberum (De la liberté des mers ) il a formulé le nouveau principe selon lequel la mer était un territoire international et que toutes les nations étaient libres de l’utiliser pour le commerce maritime. Grotius, en proclamant les ‘mers libres’, fournit une justification idéologique qui convenait à la rupture par les Hollandais de différents monopoles commerciaux à travers leur formidable puissance navale (et donc établissant leur propre monopole).
    L’Angleterre, grande rivale commerciale de la Hollande, s’opposa à cette idée et proclama la souveraineté sur les mers entourant les îles Britanniques. La querelle aurait ultérieurement d’importantes implications économiques. La République hollandaise soutint l’idée de commerce libre (même s’il imposait un monopole commercial spécial sur la noix de muscade et les clous de girofle dans l’archipel des Moluques). L’Angleterre adopta la loi de navigation (1651), interdisant à toutes les marchandises d’entrer en Angleterre sauf sur des bateaux anglais.
    La loi conduisit en conséquence à la Première guerre anglo-hollandaise (1652 – 1654).

    Je vous présente donc quelques pages issues de son livre « De la liberté des mers », qui peuvent vous intéresser.

    Notez que le texte est en vieux français, et de ce fait les f comme celui-ci est barré et c’est un f, et la même forme non barrée est un s.

     

    De la liberté des mers (1)De la liberté des mers (2)De la liberté des mers (3)De la liberté des mers (4)

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.