• La Patelle

    Patelle (1)

    Patelle (2)

     

    La brève de l’Amiral

    La flie, la patelle classique, appelée parfois « chapeau chinois », est un mollusque de chair plutôt dure, enfermée dans une coque conique. Assez lisse, généralement striée à l’horizontale, cette coque possède une base souvent arrondie, quelquefois ovale. La flie vit collée au rocher, où elle adhère par le moyen d’une solide ventouse, et presque toujours sous des algues brunes et touffues.
    Le ramassage de la flie n’est point si aisé qu’on pourrait le croire. En raison de la vigueur avec laquelle elle fait corps au rocher, il faut la détacher d’un coup de crochet sec, ou, mieux, en insérant une lame de couteau entre la coquille et la pierre. Si costaud qu’on puisse être, il demeure presque impossible d’arracher la flie au seul moyen de la poigne.
    On rencontre surtout la flie en Bretagne et dans le Cotentin, où on la consomme crue ou, de préférence, cuite au gril. Mais, je le répète, ce n’est pas un mollusque de surchoix.

     

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.