• La Dorade

    Dorade (1)

    Dorade (2)

    Dorade (3)

     

    Description :

    Encore appelé Griset et plus localement brème (Ce qui n’a rien à voir avec la vraie brème vivant en eau douce), cette dorade jouit d’une réputation inférieure à ses cousines royales et roses. Pourtant, cuite au four, sa chair vaut celle du bar aux yeux de nombre d’amateurs.
    La dorade grise vit près des côtes jusqu’à 100 mètres de fond, en particulier l’hiver. L’été, elle se rapproche des côtes. Elle est omnivore, recherchant sa nourriture parfois près du fond, parfois en pleine eau, en bancs importants. Elle se nourrit de nombreux petits poissons et crustacés, de vers mais aussi d’algues.
    Sa taille maximale est de 50 cms même s’il est plus courant d’en retrouver entre 20 et 30 cms.
    La dorade grise est hermaphrodite. D’abord femelle, la dorade grise devient mâle dans sa huitième année. Elle se reproduit en mai-juin, le mâle construisant un nid, oxygénant et protégeant les œufs.

     

    Dorade (4)

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.