• Liste des témoignages des mineurs de la mine de fer de Dielette

     

     

     

    Liste des témoignages des mineurs de la mine de fer de Dielette

     

    Musée de la mine (1)

     

    Ces témoignages sont publiés, vous pouvez cliquer dessus :

    Bienaimé Boisset

    Paul Buhot /1                     –Paul Buhot /2

    -Joseph Cihelka /1              -Joseph Cihelka /2

    Pierre Delpierre

    Émilien Diguet

    Jean-Claude Hébert

    Louis Jumelin /1                –Louis Jumelin /2                 -Louis Jumelin /3

    Odile Kufel /1                      -Odile Kufel /2

    Louis Launey

    Henri Mahieu /1                 -Henri Mahieu /2

    Louis Roumy /1                  -Louis Roumy /2                  -Louis Roumy /3

    Henri Roussin

    -Julien Roussin

    -Marcel Regnier

    À l’emplacement exact de la centrale nucléaire et du chantier de l’EPR de Flamanville au nord-ouest du Cotentin, se dressaient il y a 50 ans les bâtiments de la mine de fer de Diélette. Exploitée pendant un siècle, cette mine était unique en son genre car ses 15 kilomètres de galeries s’enfonçaient sous les eaux froides de la Manche, à 150 mètres de profondeur sous la mer.

     

    Durant un siècle, le village de Flamanville a vécu au rythme de sa mine si particulière, accueillant des ouvriers venus d’Italie, d’Espagne, de Pologne, de Tchécoslovaquie. Si le travail était dur, les salaires y étaient bien meilleurs que dans les fermes environnantes. Les familles des mineurs étaient logées gratuitement à l’écart du bourg dans les corons de la Cité Sainte-Barbe. Politiquement, la cité constituait un « îlot rouge » qui contrastait avec la campagne normande plutôt conservatrice. Composée pour l’essentiel de mineurs, l’équipe de football de Flamanville était réputée pour sa ténacité et sa rudesse dans toute la Normandie.

     

    Nous avons un devoir de témoignage à l’égard des générations futures. Nos enfants et petits-enfants, comme les générations qui les suivront, ont besoin de connaître ce qui constitue leurs racines : la vie de leurs grands-parents et arrière-grands-parents, les temps forts, les grands travaux, la vie quotidienne, les rencontres…

    Âgés, vieux, anciens, retraités, ancêtres, vieillards, quel que soit le nom qu’il leur est attribué, les aînés ont une véritable richesse humaine à offrir à la société.

    Un territoire ne peut se construire en faisant fi de son passé. Les anciens ont à transmettre des valeurs, une expérience, un savoir-faire et un savoir-être qu’il est important de valoriser.

    À ce titre, l’Association Histoire et patrimoine des mines et carrières de Flamanville a souhaité porter ce devoir de mémoire. L’objectif de cette démarche est de collecter la mémoire des aînés.

     

    Lebosco

     

     

     

    7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. DURNERIN Alain
      Publié dans 09/09/2017 le 15:48

      A titre de contribution à l’historique des mines de Dielette: Mon grand père Maurice DURNERIN (1897-1960), ingénieur civil des Mines diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Paris, a été en 1910-1911 directeur technique de la Société des Mines et carrière de Flamanville en remplacement de M. PIETTE.

    2. DURELLI
      Publié dans 09/02/2017 le 13:47

      qui peut m’aider à trouver des informations (dans la presse locale ? ou autre ….) d’un accident à la mine de Flamanville le 21 septembre 1882 ? mon grand oncle italien ainsi qu’un autre italien y sont décédés ce jour-là. Un grand merci d’avance

      • LANIECE
        Publié dans 15/02/2017 le 19:19

        Bonjour
        Vous trouverez le constat d’accident au musée de la mine, ouvert l’étè à Flamanville . Un des italiens ,Stéfano TIBI était mon arrière -arrière grand-père .

    3. VILLETTE Marie-Alice
      Publié dans 12/01/2017 le 22:00

      J’aimerais bien savoir si quelqu’un a connu et travaillé avec Mon Papa, Alexandre SIMON, de SIOUVILLE-HAGUE. Il travaillait dans « la tour ». Merci!…

    4. Lejuez
      Publié dans 29/11/2016 le 09:29

      Mon grand pére et mon pére ont travaillé à cette mine , Mon pére a fini a May sur orne jusqu’à la fermeture et parés est parti travaillé en usine . Ils étaient de Theurteville Hague

      • adam
        Publié dans 30/11/2016 le 05:08

        bonjour a t’il travailler avec mon grand pére henri Adam? mineur de fond

        • BENJAMINE
          Publié dans 05/10/2017 le 16:39

          BONJOUR A TOUS …..JE LIS AVEC BEAUCOUP D’EMOTIONS TOUS VOS COMMENTAIRES…EN FAIT MA GRAND MERE MATERNELLE ETAIT LUCILE BESSON SAGE FEMME DES CORONS ET QUI A MIS AU MONDE TOUS CES PTIOTS ET PTIOTES ….JE SUIS NEE EN 1950 ET NOUS ALLIONS TOUS LES ETES A LA VAUGONNET PASSER NOS VACANCES CHEZ ELLE. NON SEULEMENT ELLE PRATIQUAIT LES ACCOUCHEMENTS A DOMICILE MAIS FAISAIT AUSSI OFFICE D’INFIRMIERE ….NOUS ALLIONS AVEC ELLE PARTOUT CHEZ LES BONNEMAINS CHEZ LES LAUNAY ECT….JE GARDE UN BON SOUVENIR DES GENS DE LA MINE ET DE LEURS ENFANTS UN MONDE NOUS SEPARAIT D ‘ EUX MAIS QUELLE JOIE DE PENSER A TOUT CELA. ….MERCI A TOUS.